Uncategorized

Rapport de fin d’activités 5.1 et 5.2 05 Novembre 2019 – 20 janvier 2020 Lancement des associations ou entreprises et d’une DMO pour un Tourisme Durable

L’association Amici di Sardegna en collaboration avec la Regione Autonoma della Sardegna (de l’Italie), l’Association la Mémoire de la Terre de Tunisie (AMTT) ont lancé le projet TuniSard dont le but ultime est de promouvoir le Tourisme Durable dans les gouvernorats de Tataouine (Chenini Ghomrassen et Douiret) et Medenine (île de Djerba).

Faisant suite aux activités du projet TuniSard, l’activité 5 du projet « Lancement des associations ou entreprises et d’un DMO pour un Tourisme Durable » a été lancée le 05 novembre 2019 et s’est clôturée avec succès le 20 janvier 2020.

Ce rapport présente les différentes sous activités de l’activité 5 du projet soient :

⦁ 5.1. Lancement des associations ou entreprises
⦁ 5.1.1 : Rencontre avec les partenaires locaux et les bénéficiaires
⦁ 5.1.2 : Analyse des demandes des bénéficiaires
⦁ 5.1.3 : Constitution d’une association ou d’une entreprise
⦁ 5.2. Création d’une DMO
⦁ 5.2.1 : Rencontre avec les bénéficiaires
⦁ 5.2.2 : Constitution d’une DMO (Destination Management Organization)
⦁ 5.2.3 : Réalisation et mise en réseau du site

⦁ Lancement des associations ou entreprises (5.1.)
I-1- : Rencontre avec les partenaires locaux et les bénéficiaires

Le 27 novembre 2019, s’est tenue à 14h00 à l’Institut Supérieur des Études Technologiques de Djerba, la réunion de suivi des participants au projet TuniSard. Le projet, qui a débuté le 13 novembre 2018, a pour objectif général l’amélioration de la condition d’exclusion sociale des femmes et des jeunes diplômés dans les gouvernorats de Tataouine (Chenini, Ghomrassen et Douiret) et Mèdenine (île de Djerba).

Cette réunion, qui s’est ouvert à 14h00, a eu comme ordre du jour :
⦁ Le feedback des participants par rapport à la formation;
⦁ Suivi des projets des participants;
⦁ Présentation des services de la pépinière d’entreprise;
Les présents à cette réunion étaient :
⦁ Nejib BOUABIDI : Collaborateur du projet TuniSard : Président de la réunion;
⦁ Ali TAYEB : Directeur de la pépinière d’entreprises de Djerba ;
⦁ Salma BARDAK : Directrice du département des sciences économiques et de gestion ;
⦁ Hazar CHTIOUI : Directrice du centre 4C ;
⦁ Manel BLEGHGI : responsable formation du 4C ;
⦁ Les participants au projet TuniSard.

Une deuxième réunion s’est tenue le 30 décembre 2019, à 10h30, à la commune de Ghomrassen, une réunion de suivi des participants de la région au projet TuniSard.

Cette réunion, qui s’est ouvert à 10h30, a eu le même ordre du jour de la première réunion qui s’est déroulée sur l’île de Djerba, à savoir :

⦁ Le feedback des participants par rapport à la formation;
⦁ Suivi des projets des participants;
⦁ Présentation des services de la pépinière d’entreprise;
Les présents à cette réunion étaient :

⦁ Nejib BOUABIDI : Collaborateur du projet TuniSard : Président de la réunion;
⦁ Messaoud YAMOUN : Président de l’AMTT
⦁ Imen BEN ATIA : Collaboratrice du projet
⦁ Saida BELHAJ : Directrice de la pépinière d’entreprises de Tataouine ;
⦁ Les participants au projet TuniSard.

I-2- Analyse des demandes des bénéficiaires

Lors de la première réunion sur Djerba, le27 novembre 2019, tous les participants ont exprimés leur grande satisfaction du programme et du déroulement du cycle de formation du projet « TuniSard ». Ils ont aussi souligné l’apport scientifiques des formateurs et la qualité de la formation.

Selon les participants, les différentes visites des sites ou des structures, en relation directe ou indirecte avec le développement durable, ont contribués à l’enrichissement du programme de formation. Beaucoup d’entre eux disaient que ces visites les ont permis de découvrir la richesse du patrimoine et les possibilités de valorisation de ce dernier.

  Lors de la seconde réunion qui s’est déroulée à Ghomrassen, le 30 décembre 2019, les participants ont été très ravis de nous rencontrer et ont exprimés leur satisfaction du programme et du déroulement du cycle de formation du projet « TuniSard ». Ils ont aussi souligné la bonne ambiance dans laquelle s’est réalisée la formation et la qualité de son contenu. 

A travers un tour de table où les participantes se sont s’exprimées successivement, on a pu comprendre que la formation a pu enrichir leur savoir et savoir-faire. Toutes les participantes ont confirmé que, grâce à la formation, ont pu trouver des idées de projets permettant une meilleure exploitation et valorisation du patrimoine de la région.

A l’occasion de la réunion de Djerba, le collaborateur du projet Néjib BOUABIDI a souligné l’importance qu’accordent tous les responsables du projet « TuniSard » au suivi de leurs projets dans le cadre de ce projet. Il a également rappelé que l’objectif du projet est essentiellement est l’enrichissement du savoir-faire permettant la gestion des ressources du territoire, l’exploitation des compétences personnelles et l’optimisation de l’offre touristique.

Les participants ont pris successivement la parole pour présenter l’état d’avancement de leurs projets. A titre indicatif et non limitatif, les porteurs de projet « cyclo tourisme » qui consiste à créer des circuits touristiques à vélo pour découvrir l’île de Djerba, ont déjà commencé à tester le marché et les possibilités de son développement.
Les autres participants ont manifesté leur besoin d’être encadrés et coacher pour le lancement de leurs projets et ont exprimés leur ignorance des procédures administratives et financières pour l’entrepreneuriat.

Le collaborateur du projet Néjib BOUABIDI a souligné que la présentation du Monsieur Ali TAYEB, Directeur de la pépinière d’entreprises de Djerba, répondra à plusieurs de leurs questions et a montré l’importance du rôle de la pépinière à ce stade de leurs projets.

Monsieur Ali TAYEB, Directeur de la pépinière d’entreprises de Djerba, lors de sa présentation, a mentionné que la pépinière d’entreprises organise gratuitement des sessions de formation adaptées aux besoins des jeunes créateurs par un programme d’initiation à l’entrepreneuriat qui leur permet de comprendre rapidement les mécanismes de la création à partir de leur idée de projet.
En réponse aux difficultés évoquées par les participants, le Directeur de la pépinière de Djerba a souligné que la pépinière d’entreprise est capable d’apporter un appui au financement auprès des bailleurs de fonds et à travers les avantages accordés dans le cadre de la loi de l’investissement et les programmes nationaux et privés ; surtout pour les entreprises innovantes. Il a ajouté que la pépinière peut également faciliter les procédures administratives à la création d’entreprise.

Lors de la réunion à Ghomrassen, beaucoup de participantes, notamment, celles qui sont dans l’activité artisanale ont parlé de leur intention de sensibiliser les jeunes à l’importance de cette activité et de prendre en charge leur formation. Elles ont aussi exprimé le besoin d’être formées en entrepreneuriat et à la démarche de création d’entreprises.

Madame Saida BELHAJ, Directrice de la pépinière d’entreprises de Tataouine, lors de sa présentation, a mentionné que la pépinière d’entreprises organise gratuitement des sessions de formation dans des thématiques différentes: techniques de communication, Business Model CANVAS et plan d’affaires, étude de marché, étude financière, loi d’investissement et procédures de création juridique des sociétés, etc.
La directrice de la pépinière a également expliqué que chaque porteur de projet, en phase de préparation de son plan d’affaires ou de développement de son projet dans le secteur de l’industrie ou des services connexes, bénéficie gratuitement des séances d’expertises à travers les compétences mises à disposition : cadres de l’APII, des experts financiers et techniques et des enseignants universitaires.

I-3- Constitution d’une association ou d’une entreprise

La discussion très enrichissante entre les personnes présentes aux réunions a fait ressortir une idée principale qui consiste à présenter un projet fédérateur entre les différents projets et qui aura pour objectif de faire renaitre « ksar BENI KHEDIR » de ses cendres et le transformer en une attraction touristique, en un lieu de destination constitué d’un ensemble d’activités et de services intégrés clairement identifiables, exploité de façon régulière comme pôle d’intérêt naturel, culturel ou récréatif et aménagé dans le but d’accueillir touristes et excursionnistes. 

Rappelons que Ksar Beni Ghedir est situé à 4 Km au Nord-est de Ghomrassen. Il occupe un long vallon qui verse dans l’oued de Ghomrassen et domine une zone irriguée. Ce Ksar est très récent (début du XXe siècle) et se compose de 120 Ghorfas, des huileries et une mosquée… qui sont présents à côté du Ksar. Cette localisation, fait du ce ksar, l’endroit parfait pour le projet et contribuera sans doute à son attractivité.

⦁ Création d’une DMO (5.2.)
II-1- : Rencontre avec les bénéficiaires

Suite aux différentes rencontres avec les bénéficiaires qui ont servi, entre autres, à discuter la création d’une « Destination Management Organization » (DMO) pour soutenir le développement durable dans la région, les idées ont convergées vers l’appui et le renforcement de la DMO « DAHAR » déjà existante dans la région montagneuse du Djebel Dahar, située entre Matmata et Tataouine. Les bénéficiaires qui étaient présentes, se sont accordées, à l’unanimité, sur l’importance de renforcer le DMO « DAHAR », en vue de la positionner comme destination touristique qui attirera les touristes locaux et internationaux, en mettant en valeur le patrimoine de la région et offrir un tourisme authentique qui conjugue nature et culture.

La forme que prendra cette structure d’appui à la DMO autonome propre à la destination, qui se caractérise, incluant les prestataires privés, les services techniques, les collectivités et milieux associatifs, a été sujet d’une grande discussion entre les participants. L’idée centrale ressortie, suite à cette discussion, est que la création d’un écovillage pourrait très bien renforcer les capacités de restauration typique et d’hébergement chez l’habitant, pour la mise en valeur du patrimoine, de l’artisanat et des sites naturels.

II-2- : Renforcement de la DMO de DAHAR

La structure d’appui et de renforcement de la DMO de Dahar mise sur le transfert de savoir-faire durables et le partage des cultures dans un lieu en harmonie avec son environnement. Le projet mise également sur l’intelligence territoriale qui se fonde sur les interactions entre les personnes mais aussi leurs interactions avec l’environnement. Elle accorde une logique inter-scalaire, du local au global et une meilleure compréhension du territoire, de ses enjeux, atouts et problèmes, soient sociaux, écologiques ou économiques.

Cette structure d’appui qui prendra la forme d’un écovillage aura pour vocation de rassembler des jeunes femmes entrepreneurs, augmenter l’estime de soi à travers la méditation, créer de nouvelles sources de revenus durables, parvenir à l’indépendance alimentaire.

Techniquement la structure aura comme composantes :

⦁ Une ferme pédagogique qui renfermera une unité hydroponique, une unité aquaponique (Bassin d’aquaculture) et un espace ouvert pour team building,
⦁ Une écologie qui offre un gite communautaire, des hébergements, des chambres d’hôtes, des jardins nourriciers, un verger, des salles de réunions, une bibliothèque, une salle de théâtre en plein air…
⦁ Un souk éco-village déstiné à la vente des produits artisanaux, des produits bio…

Cette structure qui abritera « ksar Beni Ghedir » permettra d’activer et de dynamiser l’économie locale en intégrant les petits commerces et boostera l’attractivité et la promotion de la destination. Cette structure devra impliquer les acteurs locaux sachant que certains sont naturellement plus enclins à accompagner ce type de projets que d’autres car ils partagent déjà les valeurs concernant la préservation et la valorisation du patrimoine territorial.

II-3- : Réalisation et mise en réseau du site

Le site www.tunisard.it qui a été créé, dans le cadre du projet « TuniSard » a été alimenté par des articles et des photos permettant de comprendre le projet et ses objectifs ainsi que les résultats obtenues et de suivre également les différentes activités du projet.

Par Nèjib Bouabidi

Leave a Reply

three + twelve =